Nous sommes réveillés ce matin à 6h00 par le gardien du site archéologique de Butron non loin de la frontière. Celui-ci tente de nous estorquer quelques euros pour la nuit passée sur ce parking qui n’a pourtant rien à voir avec le site. Notre mauvaise humeur le fait fuir…

Soit, nous serons plus tôt que prévu en Grèce. Passage de la frontière vers 10h après avoir savouré un dernier café en Albanie, entrecoupé de coupure de courant et plein de sucre, mais servi si chaleureusement…

Nous passons donc à Igoumenitsa sous un temps tempétueux et changeant depuis quelques jours… La mer prend dès la frontière passée, des couleurs complètement différentes. Ces nouvelles nuances nous ravissent.

DSC02718

 

 

 

DSC02730

Première baignade en Grèce dans une eau encore bien fraîche et avec un vent soutenu mais les garçons en faisaient une question de principe!

 

 

 

DSC02744DSC02750

Des oliviers, encore des oliviers mais ceux-ci sont encore plus vieux. Nous apprenons que les Grecs en ont planté partout au détriement des autres essences ce qui a favorisé l’érosion des sols car l’olivier va chercher ses nutriements en profondeur. Ses racines sont donc très profondes et ne permettent donc pas le maintien de la terre en surface.

 

DSC02761

Nous faisons halte le premier soir à Kanali. Le porte vélo avait déja subi quelques dégâts à cause des pentes brutales. Ce soir c’est un arbre… Espérons qu’il tienne jusqu’à notre retour…

 

DSC02778DSC02784

Visite de la ville de Missolhongi, où mourut Lord Byron, célèbre poète britannique venu défendre la cause des habitants, assiègés à de nombreuses reprises par les ottomans. Nous y découvrons un cimetière où reposent ceux qui ont résisté jusqu’au bout et qui sont tombés en héros durant le très long siège de 1824-25.

Puis nous filons vers le sud direction le Péloponnèse qui est notre objectif principal.

DSC02797 DSC02798 DSC02802

Tiens, ce pont ressemble étrangement au viaduc de Millau.

On ne sait pas s’il y a un rapport mais nous apprendrons par la suite que la France, ou plutôt une entreprise française, a eu un rôle stratégique dans l’élaboration du projet et sa construction.

 

DSC02810

Naupacte situé à quelques kilomètres à l’est de l’entrée du pont côté Grèce continentale, et charmante cité. Délaissée par le tourisme probablement du fait de sa position, nous y passerons une très bonne journée à faire un peu de “shopping” entre autre. En effet il était temps pour certains de racheter quelques habits…

Puis nous traversons le pont et prenons la direction de l’est direction Diakofto avec les gorges de Vouraikos en vue. Nous trouvons une place, “les roues dans le sable” face au golf de Corynthe. Nous y passerons donc deux nuits pour se reposer un peu et fêter dignement l’anniversaire de Siméo.

DSC02846

A défaut de gâteau, un croissant fera l’affaire pour souffler les six bougies. Bon anniversaire Siméo!!

 

DSC02853

Les cadeaux furent appréciés. Dark et Bat firent malheur sur la plage!!

DSC02840 DSC02845

Le cadre de cette première pause dans le Pélopponèse.

DSC02862DSC02864 DSC02879

Une super rencontre avec Remo, Ursina et leurs enfants avec qui nous passerons de très bons moments. On passera vous voir en Suisse tôt ou tard!!

 

En route vers les gorges de Vouraikos

DSC02888

DSC02896

Le monastère de Mega Spiléon incendié pour la dernière fois par les allemands durant la seconde guerre mondiale d’où cette architecture un peu “moderne”. Son emplacement est impressionnant et laisse songeur.

Puis nous nous arrêtons dans le hameau du même nom pour découvrir les fameuses gorges de Vouraikos. On avait la possibilité de les découvrir grâce à un train qui passe au plus près des gorges mais le prix nous a refroidi… Nous les découvrirons donc à pied!

 

DSC02962

Elle a un petit air de quelqu’un cette chèvre non?

 

Le lendemain nous découvrons la ville de Kalavrita marquée elle aussi par les nazis (près de 1400 hommes et enfants garçons y furent assassinés un jour de 1943. L’horloge de l’église est encore arrêtée à l’heure du drame…).

DSC02971 DSC02978

Après cette étape, nous filons vers la grotte des lacs non loin de là.

 

Ce sont donc ici des lacs souterrains qui se déversent les uns dans les autres créant de somptueuses sculptures naturelles.

 

Nous arrivons le premier mai à Lalas, étape avant Olympe. C’est le jour de la fête de Pâques. Des habitants nous offrent quelques parts de gâteau, puis nous partagerons un verre d’un bon vin local devant l’agneau qui cuit à la broche. Nous prenons la mesure de l’importance de cette fête en Grèce, équivalent de notre Noël à “nous”.

DSC03050

 

Nous reprenons la route direction Olympe. En effet, il était inconcevable pour deux “professeurs” de sport de ne pas passer par ce site, berceau des jeux olympiques et donc du sport moderne ainsi que de certaines valeurs sur lesquelles reposent nos sociétés dites démocratiques.

DSC03060

Le camping d’Olympe avec vue sur le site antique.

 

Après Olympe et sous un temps de nouveau tumultueux, nous quittons les côtes pour nous enfoncer dans les montagnes grecs et admirer (sous la pluie) le très joli et typique village d’Andritsaina ainsi qu’un célèbre temple, très bien conservé, le temple d’Apollon Epikourios à Bassae. Il aurait été construit au 5ème siècle avant J.C. De nombreux doutes subsistent quant à sa véritable fonction et sur ses origines, mais quoi qu’il en soit s’en approcher procure d’étranges sensations. Il est si imposant, si bien proportionné et si bien conservé, qu’il donne l’impression de traverser le temps et de plonger dans les mythes grecs.

Puis il est temps pour nous de prendre un peu de repos après avoir passé quelques jours sous la pluie et dans le vent et après avoir pas mal roulé. Nous décidons d’aller poser nos valises à Eléa, au nord de Kyparissia, grande plage connue des camping-caristes de nombreux pays car petit paradis dans la pinède où l’on trouve de l’eau et des places au bord de la plage. Nous y passerons 6 jours…

Et ce qui devait arriver arriva…Nous repartons avec le petit chien que nous appellons Minos. Il est âgé de 4 mois environ, race indéterminée.

C’était trop simple à cinq…

Après cette pause appréciable, nous repartons vers le sud direction Pylos. Halte à Gialova dans une très belle baie, hélas nous passons à côté du lagon qu’on nous avait conseillé. La plage et le cadre sont malgré tout superbes.

DSC03305 DSC03312 DSC03316

Nous voilà à Pylos, très belle ville où nous déambulerons quelques heures durant (en apprenant à Minos à marcher en laisse) avec en prime la baignade.

 

Etape suivante à Methoni, ville authentique avec son petit port et sa citadelle vénitienne imprenable qui fût pourtant prise.