Nous étions obligés de faire une halte à Peynier puisque Aurélien, un ami d’enfance, y vit avec son amie Aurélie et ses deux jumelles Alicia et Faustine (clin d’oeil à Claire et Denis: en plus elles ont le même âge que les vôtres!!).

Pas déçu du détour puisque Peynier est un très joli village (3000 habitants quand même) avec de jolis mas, ces maisons typiques de Provence faites en pierre. Le village est entouré par la pinède avec une vue sur le massif de la Sainte Victoire (incontournable dans les peintures de Paul Cézanne) et sur celui de la Sainte Beaume.

20160217_191033 20160217_191401

 

Après cette halte, nous partons donc direction la Sainte Beaume, un massif montagneux qui domine tout l’arrière pays Toulonnais. S’y trouve un lieu de pélérinage très célèbre, la grotte de Sainte Marie-Madeleine, perchée sur le flanc de la montagne à quelques encablures du sommet.

Les garçons ont été très courageux puisqu’ils ont avalé tout le dénivelé durant deux bonnes heures d’ascension.

Mais le résultat en vaut la chandelle car la grotte est superbe et il s’en dégage un sentiment de profonde quiétude. Puis nous avons poursuivi l’ascension jusqu’au sommet et là on surplombe toute la ville de Toulon et au nord, la vue porte jusqu’aux premières cimes enneigées des alpes du sud. Ouaahhhhh!!!!

DSC00024 DSC00034 DSC00036 DSC00037 DSC00040 DSC00046 DSC00047

DSC00038

La grotte est juste au dessus de la forêt sous les traces blanches que l’on voit sur la photo ci-dessous.

DSC00049 DSC00050

Après cette journée nous dormons à Gemenos.

 

Nous avons roulé dans l’arrière pays varois toute la journée, sommes passés devant le célèbre circuit du Castellet (PAUL RICARD), pour finir devant la rade de Toulon où les gars ont pu admirer les énormes bateaux militaires (le Charles de Gaulle n’est pourtant pas là).

Puis arrivée à St Mandrier, où habitent Eric et Nathalie et leurs filles Océane et Annaëlle, des amis de longue date (hein Benjamin!!?)

Le temps de se ressourcer, de déguster de nouveau un délicieux couscous, de goûter au bon “zézé” local (le zézé c’est le rosé car il fait déja bon ici…), de se faire “épointer” (cf article “tit moment de plaisir”) et de réparer une fausse fuite de gaz et il était déja temps de partir. Snif…

Merci encore et rendez vous en 2017 au Portugal!!

 

 

20160220_145028 20160220_153947 20160220_153956 20160220_205546 DSC00066 DSC00068

Sacrées coupes de cheveux…